A la Découverte du Monde

Switch to desktop Register Login

Orme de Saint Gervais

L'Orme de Saint Gervais

Paris compte parmi ses arbres historiques, un arbre de justice encore célèbre dans le IVè arrondissement, l’Orme de Saint-Gervais. Le jeune orme actuel, planté en 1935, se trouve sur le parvis de l’église Saint-Gervais – Saint-Protais, un arbre de 12 mètre de haut pour 1,50m de circonférence.

L'église Saint-Gervais-Saint-Protais de Paris, généralement connue sous le nom d'église Saint-Gervais, est une église parisienne située dans le quartier du Marais, à l'intersection de la rue de l'Hôtel-de-Ville et de la rue des Barres, dans le 4e arrondissement, derrière l'Hôtel de Ville.

L'Orme de Saint Gervais

 

L’ancien qui devait se trouver au même endroit ou à proximité, est mentionné pour la première fois en 1235, à l’occasion d’une vente. Dès cette date, le respect qu’on l’entoure indique qu’il était là depuis une période plus reculée. En 1314, on le signale comme lieu de supplice : Philippe et Gauthier d’Aunay, accusés d’avoir entretenu des relations amoureuses avec les belles-filles de Philippe le Bel, furent suppliciés sous ses branches.

Au Moyen Âge, les habitants de cette paroisse avaient l'habitude de se réunir autour de cet arbre pour le réglement des créances. L'arbre actuel a été planté en 1935 et il fait 12m de haut d'après le site officielle de la ville de Paris.

“Il y a tout lieu de penser que l’orme fut remplacé plusieurs fois. En effet, une estampe du XVIIè siècle représente sur le parvis de l’église un orme jeune entouré d’une margelle : il n’a guère plus de 7 à 8 mètres de haut et ressemble fort à celui d”aujourd’hui. Sur un manuscrit du XVIIIè siècle, il n’est pas beaucoup plus grand mais toujours entouré d’un muret de pierre, muret qu’on retrouve sur toutes les représentations anciennes, sur de vieilles enseignes conservées au musée Carnavalet, sur une plaque de cheminée rue François-Miron, comme en-tête de facture d’artisans et de commerçants : “A l’Orme de Saint-Gervais”. Cet orme a marqué profondément la vie du quartier et de la paroisse. Il figure sur les balustrades en fer forgé du premier étage des maisons de la rue François-Miron et de la rue des Barres, sur les miséricordes des stalles de l’église, il orne la bannière paroissiale, le sceau et les jetons des marguilliers…”

“A la révolution, il est violemment menacé comme symbole de l’Ancien Régime. Premier Ventôse, an II : “La société populaire de la section de la Maison commune demande que l’on fasse abattre l’arbre planté par le fanatisme, appelé l’Orme de Saint-Gervais.” Cependant, nul n’est capable de préciser quand il fut effectivement abattu : pendant la Révolution ? en 1806 ? en 1811 ? ou plus récemment encore ? Quoi qu’il en soit, en 1847, le curé de la paroisse demande que les doubles rangées de platanes qui se meurent autour de la place soient remplacés par un orme.”  (Robert Bourdu, Arbres Souverains)

Un arbre légendaire inscrit dans la vie des parisiens depuis le Moyen-Âge, et dont on prit grand soin de toujours lui  donner un successeur. Certaines histoires racontent qu’il fut autrefois le lieu de rencontre privilégié des Francs-Maçons, et aujourd’hui des magnétiseurs de la capitale…

L’orme de saint Gervais est aussi une enseigne parisienne. L'enseigne de taillandier-quincaillier, métier traditionnel consistant à fabriquer des outils tranchants, tels que ciseaux et cisailles, est constituée d'un arbre en bois peint, au feuillage épanoui, qui s'élève sur une base de maçonnerie (réalisée en pavés de bois) simulant une margelle de puits. L'oeuvre, qui a changé d'emplacement, se trouvait en dernier lieu, 20 rue du Temple.
Cette enseigne de taillandier-quincaillier (Dherbecourt, marchand d'outils) jouissait d'une certaine notoriété. Léon Gautier, second successeur de Dherbecourt, fît don de l'enseigne au musée Carnavalet.

 

Le quartier (4ème arrondissement) reprend le symbôle de l’orme a d’autres endroits, tel ici, sur un  fer forgé décoratif d’une façade d’une maison :

 

Source : Krapo arboricole

Sécurité du site Web Copyright © 2010-2013 CULTIVOO -|- A la Découverte du Monde -|- Sécurité du site Web

Top Desktop version