A la Découverte du Monde

Switch to desktop Register Login

Articles

pédagogie inversée

Pédagogie inversée

La pédagogie inversée est une stratégie d’enseignement où la partie magistrale du cours est donnée à faire en devoir, à la maison, alors que les traditionnels devoirs, donc les travaux, problèmes et autres activités, sont réalisés en classe.

L’auteure Shelley Wright voit dans cette approche une révolution de notre application de la traditionnelle taxonomie de Bloom.

Taxonomie de Bloom

Selon l’enseignante, cette taxonomie qui présente les fonctions cognitives dans une progression des plus simples aux plus complexes amènent les enseignants à baser leur enseignement sur les fonctions simples comme la mémorisation avec pour objectif trop souvent jamais atteint de construire jusqu’aux fonctions complexes. L’approche de Wright retourne l’approche classe en plaçant au premier niveau de la pyramide les fonctions cognitives complexes, comme l’évaluation et la création. Ces fonctions, mises à profit dans des situations d’apprentissage actif, agissent comme stimuli pour motiver l’utilisation des fonctions cognitives inférieures dans la classification de Bloom, comme par exemple l’acquisition de connaissances.

Des TIC sont utilisées pour générer un environnement et des ressources d’apprentissage efficaces pour l’étudiant. Ces technologies (internet, vidéo, ENT…) permettent à l’étudiant de naviguer à son rythme à travers la théorie, pour ensuite profiter de la présence de l’enseignant pour de l’aide individualisée.

En gros, le contenu magistral d’une leçon est enregistré ou mis en ligne, et est rendu accessible aux élèves. Les élèves ont donc la possibilité de s’approprier du contenu, d’activer leurs connaissances et de réfléchir aux notions de base à la maison. Les élèves en situation de dyslexie y trouvent également avantage. Il y a donc diminution de stress et d’anxiété chez l’élève qui prend donc tout le temps qu’il nécessite afin de s’approprier de la matière qui sera discutée lors d’un prochain cours. Il ou elle peut même formuler des questions qui peuvent être posées avant le cours ou qui peuvent être préparées à l’avance avec une interaction via des forums ou des mails. Ainsi, l’élève traite l’information, pense à celle-ci AVANT d’arriver en salle de classe.

Il y a donc plus de temps consacré aux activités signifiantes, au travail collaboratif, au questionnement de haut niveau, et à la différenciation.

Sécurité du site Web Copyright © 2010-2013 CULTIVOO -|- A la Découverte du Monde -|- Sécurité du site Web

Top Desktop version